Quand on parle de reggae, ce n’est ni le rythme ni un morceau qui nous vient en tête, mais bel et bien l’image de Bob Marley. Ce dernier n’est pourtant pas le créateur de ce style de musique, mais c’est à lui que le rastafarisme doit la notoriété internationale du reggae. Bob Marley est donc LA figure emblématique de ce genre musical. Plus de 30 années se sont écoulées depuis sa disparition, mais il reste la star incontournable du reggae.

Bob Marley

Bob Marley : la figure emblematique du reggae

Courte biographie de Bob Marley

De son vrai nom, Robert Nesta Marley, ce chanteur jamaïcain est né le 6 février 1945 à Nine Miles, en Jamaïque. Il est mort, à seulement 36 ans, le 11 mai 1981 à Miami, aux Etats-Unis. Malgré sa courte carrière, il a vendu plus de 200 millions de disques à travers le monde. Il a été le premier artiste du tiers-monde à avoir vécu une carrière mondiale. Jusqu’à nos jours, Bob Marley est le chanteur le plus vénéré en matière de reggae. C’est grâce à lui que la musique jamaïcaine et le mouvement rastafari ont pu sortir de leurs frontières terrestres.

Il faut pourtant souligner qu’avant de s’essayer au reggae, Bob Marley s’est d’abord intéressé au ska, au soul et au rock steady. Mais comme il a baigné dès son enfance dans le rastafarisme, cette culture (parfois considérée comme une religion) l’a forgé et l’a incité à propager les messages d’amour et de paix sur lesquels il repose. Autrefois limité aux rues de Trenchtown, le chanteur a fait du reggae une révolution planétaire.

Bien sûr, c’est en partie grâce à Eric Clapton que le reggae s’est fait connaître par le public international et auprès des blancs lorsqu’il a interprété I Shot The Sheriff en 1973, mais sans Bob Marley, cette chanson n’existerait même pas.

Retrouvez les citations de Bob Marley :http://www.cultivonsnous.fr/c/citations/citation-bob-marley/

Le reggae

Le reggae s’inspire un peu du ska, mais à la différence de ce dernier, il a un tempo plus lent et des structures rythmiques mieux élaborées. C’est, à chaque fois, la guitare qui marque les contretemps soit par une seule croche soit par deux doubles croches.

Pour la culture rastafari, le reggae est le moyen utilisé pour véhiculer des messages. C’est grâce à elle que le peuple oppressé de la Jamaïque exprimait leur colère et leur révolte durant la colonisation et l’esclavage. On l’assimile aussi à une philosophie de vie puisque le rastafarisme ne se limite pas aux clichés que le monde se plaît à lui donner (ganja, dreadlocks, insouciance, …). Il est une religion pour certains et un style de vie pour d’autres.

Bob Marley

Bob Marley : la figure emblematique du reggae

D’autres grands noms du reggae

Bob Marley est celui qui a permis au reggae de s’imposer sur le plan international. Il n’est toutefois pas le seul à l’avoir propagé puisque bien avant lui, Desmond Dekker a déjà emporté le reggae au-delà des frontières jamaïcaines avec Israelites en 1968.

On peut également citer le très célèbre Jimmy Cliff, qui était certes, moins connu que Bob Marley, mais s’est fait tout de même un nom à l’échelle mondiale. Entre eux, on retrouve quelques artistes qui ont eu leur moment de gloire tels que Jacob Miller, Dennis Brown, Peter Tosh, …

L’après Bob Marley

Bob Marley est mort le 11 mai 1981 suite à un cancer qui s’est propagé dans tout son corps. Ses derniers mots étaient « L’argent ne peut pas acheter la vie ».

Après sa disparition, d’autres stars internationales sont nées en Afrique à l’instar de Lucky Dube ou encore Alpha Blondy, mais aucun d’eux, n’a jusqu’ici su l’égaler. D’ailleurs, dans les années 90, le rap a quelque peu effacé le reggae sur la scène jamaïcaine et on appelait cette nouvelle tendance le ragga.

Ce n’est que récemment que le reggae a été remis à jour avec des artistes tels que Danakil, The Banyans ou encore les fils de Bob Marley à savoir Stephen, Ziggy et Damian.

 

One comment to Bob Marley : la figure emblématique du reggae

  • […] Même si la musique reggae est majoritairement chantée par des africains ou des antillais, Naâman est totalement imprégné de la culture rasta. Dans ce contexte, la ganja ou encore la décadente Babylone reviennent beaucoup dans ses chansons. Le jeune chanteur interprète tous ses morceaux dans un anglais jamaïcain. […]

    Reply

Laisser un commentaire

Comment
Nom*
Mail*
Site*