hautbois

Le hautbois, un instrument de musique à vent

Si vous vous connaissez en musique, plus précisément en instrument de musique, il y a de fortes chances que vous connaissez le hautbois. Il s’agit de cet instrument de musique à vent. Il appartient à la famille des bois, de perce conique tout comme la flûte. Le hautbois produit le son par la vibration d’une anche double lorsqu’on y souffle dedans. Le timbre de cet instrument peut aller sur la puissance et la sonorité, mais il peut aussi être doux et charmeur ou chaleureux et plus rond. Faisons le point sur cet instrument.

Le hautbois, une grande famille d’instrument

« Hautbois » est l’appellation donné à tous les instruments ayant une anche double placée directement dans la bouche ou enfermée dans une capsule. Pour produire le son, l’instrument vibre par le souffle. La pirouette au milieu du bocal sur laquelle le musicien placera ses lèvres peut être en anneau de cuir, d’os ou de métal. On distingue deux types de hautbois, celui à perce conique qu’on rencontre plus en Occident et celui à perce cylindrique comme le duduk du Caucase et ke hichiririko japonais. Le corps de cet instrument peut être en os, en bois, en corne, en roseau ou en matière synthétique. Il est rare de voir du hautbois en métal. Pour ce qui est du son du hautbois, il peut aller vers la puissance ou vers la douceur en fonction du type de hautbois, car chaque civilisation, chaque culture a eu sa version de l’instrument.

Lire aussi – La flûte traversière, un des instruments de musique originels

L’histoire du hautbois dans la culture européenne

Si on se réfère aux manuscrits monastiques, aux sculptures et aux tableaux, on peut affirmer que le hautbois existait déjà au XIIème siècle et on en jouait déjà. Cependant, la forme n’est pas toujours identique. A cette époque, on avait par exemple la chalemie, appelée aussi hautbois ancien. Au fil du temps, il a pris d’autres apparences et aussi des noms spécifiques selon les cultures.

hautbois

L’arrivée du hautbois baroque

La royauté en France a déjà connu les chalemies et les cromornes. On a par la suite eu le hautbois du Pitou pendant l’époque du roi Louis XI. L’instrument est fortement évolué à partir de 1650 grâce aux familles Hotteterre et Philidor. Ils ont divisé le hautbois en trois parties dont le corps du haut, le corps du bas et le pavillon, ils ont affiné la perce et ils ont ajusté le trou des notes en ajoutant une clé de do grave. C’est à partir de là qu’on n’avait plus les pirouettes et les capsules et qu’on a un nouvel instrument : le hautbois baroque composé d’une anche où on posait directement les lèvres.

En 1664, le hautbois baroque devient une star dans la cour royale. On le voit en plusieurs tailles et il finit aussi par intégrer la musique des mousquetaires. Petit à petit, il se fait aussi sa place dans l’orchestre symphonique. Il a fallu attendre le XVIIIème siècle pour que l’instrument gagne son âge d’or.

A découvrir – Le basson : un ancêtre des instruments de musique à vent

Le hautbois classique et le hautbois moderne

Entre le milieu du XVIIIème siècle et le début du XIXème siècle, le hautbois ne connaît pas de grands changements. Le hautbois classique a tout simplement été simplifié pour augmenter la tessiture. On a alors encore plus de clés, même si on a déjà le do grave, le fa, le sol et le clé d’octave. La forme et la perce restent les mêmes.

Au début du XIXème siècle, c’est la famille des instruments des bois qui connaît un chamboulement avec la révolution fondamentale de Theobald Boehm. Si cette révolution semble réussir directement avec la flûte traversière, il a fallu encore beaucoup de tests pour l’appliquer au hautbois. Ce sont les membres de la famille Triébert qui réussissent à perfectionner le hautbois en repensant la perse. On voit d’autres musiciens poursuivre ce travail de perfectionnement pour offrir le modèle « Conservatoire » à plateaux qui connaît un grand succès auprès des hautboïstes.

Dossier – Les instruments à vent : ce qu’il faut savoir

hautbois

La musique du XXème et XXIème siècle et le hautbois

Si vous n’avez pas une idée précise du son du hautbois, vous pouvez écouter quelques morceaux de Maurice Ravel. Ce compositeur français a quelques morceaux où on distingue clairement la sonorité du hautbois. On l’entend dans « Le Tombeau de Couperin », dans « Ma Mère l’Oye » et dans « Laideronnette ». Camille Saint-Saëns a aussi intégré cet instrument dans sa composition « Sonate pour hautbois et piano ». Parmi les morceaux du XXème siècle où on entend du hautbois, on peut aussi citer « Le Bœuf sur le toit » de Darius Milhaud, « Concerto » de Richard Strauss, « Deux pièces » de Carl Nielsen, « Concerto pour hautbois et orchestre » de Peter Mieg et « Sequenza VII » de Luciano Berio.

Si cette époque vous paraît loin, sachez que quelques compositeurs du XXIème siècle aussi ont mis en avant cet instrument. C’est le cas de John Williams dans le « Concerto pour hautbois » ou encore de Bruno Giner dans « Trois silences déchirés ». Vous pourrez également apprécier le son du hautbois dans « Ne me quittes pas » ou « Les Marquises » de Jacques Brel, « La Montagne » de Jean Ferrat, ou « Les amants tristes » et « La Mort des Loups, Requiem » de Léo Ferré.

Vous ne l’avez peut-être pas non plus remarqué, mais le hautbois est aussi très utilisé avec le cor anglais dans les musiques de film. Dans le morceau « Across the Stars », la bande originale du film « Star Wars, épisode II : l’Attaque des clones », on entend du hautbois. C’est John Williams qui l’a composé. C’est aussi lui qui a fait la bande originale du film « Harry Potter et le Prisonnier d’Azkaban » où on entend en début de morceau du hautbois. C’est également cet instrument qu’on entend dans la musique du film « Les Choristes » qui a été composé par Bruno Coulais.

Related Posts

  • 74
    Qu’est-ce que le cor anglais ?Le cor anglais est un outil de musique à vent, de la famille de hautbois. Il est né en 1730. Il a des traits similaires au chalemie et au hautbois de caccia. Dans l’orchestre, c’est un voisin des altos, des violoncelles, du contrebasson et du hautbois. Il fait environ 80…
    Tags: instrument, on, l, hautbois, a
  • 51
    La clarinetteC’est un instrument de musique à vent, à bec et à anche (lamelle de bois vibrante produisant un son). Elle est de la même famille que la flûte, le saxophone, le hautbois et le basson. De ce fait, elle possède un bec suivi d’une anche et d’un tube rond terminé…
    Tags: l, instrument, on, a
  • 50
    Le saxophone : ce qu’il faut savoir sur cet instrument de musiqueInventé par Antoine Joseph Sax dit Adolphe Sax, le saxophone est un instrument à musique généralement fabriqué en laiton ou en cuivre. Il en existe également des modèles en plastique, en argent et même plaqués en or. Quoi qu’il en soit, il appartient à la famille des bois. Histoire du…
    Tags: l, instrument, a, on
  • 46
    Les instruments à vent : ce qu’il faut savoirL’instrument à vent, également appelé aérophone, est un instrument de musique dont le son est produit grâce au souffle d’un musicien ou d’un autre système. Il en existe différentes variétés, mais tous sont pourvus d’un élément appelé perce. C’est une sorte de tube qui influe sur le timbre de l’instrument.…
    Tags: l, instrument, on, a
  • 45
    La vie de Jimmi HendrixJimi Hendrix alias James Marshall Hendrix et de son vrai nom Johnny Allen Hendrix est un guitariste, chanteur et auteur-compositeur américain. Il est né le 27 novembre 1942 à Seattle, aux Etats-Unis et est décédé à Londres le 18 septembre 1970 à seulement 27 ans. Sa carrière professionnelle n’a duré…
    Tags: a, l

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *