Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...
(Last Updated On: 3 juillet 2018)

Apparue pour la première fois à la fin du 19e siècle, le Jazz est une musique d’origine afro-américaine. Il est le savant mélange de divers styles musicaux et a connu, au fil des ans, de nombreux changements. Partons à la découverte de cette musique aujourd’hui encore tant appréciée …

La musique africaine comme source première

Au début du 19ème siècle, de nombreux esclaves noirs furent introduits en Amérique du Nord pour travailler dans les champs de coton. Pendant toute la semaine, ces derniers n’avaient pas de répit ainsi, quand venait le dimanche, ils s’amusaient en dansant et en chantant pour oublier leur triste condition de vie. Au fil du temps, ces célébrations du dimanche donnèrent naissance à ce qu’ils appelaient « lavish festivals ». Ils se déroulaient surtout dans le quartier de Congo Square, à la Nouvelle-Orléans, mais d’autres versions furent également organisées à New-York et en Angleterre.

Pendant ces festivals, les esclaves pouvaient librement s’amuser et mettaient à l’honneur la musique africaine qui était très liée à leur religion. Cela se composait surtout d’onomatopées parlées qui prenaient la forme d’une sorte de folklore vocal. Au fil du temps, ils ont commencé à les entonner même dans les champs pour se donner du courage. Cela a donné naissance au « works songs » et aux « field hollers » qui ne sont autres que les ancêtres du gospel et des chants spirituels africains.

 

histoire du Jazz

Quand musique africaine et européenne fusionnent

Du fait de leur nouvelle vie en Amérique du Nord, certains esclaves ont commencé à apprendre à jouer de certains instruments de musique européens comme le violon.

Comme ils étaient enfermés dans le quartier de Perdido, ils entendaient régulièrement la musique européenne notamment celle chantée par les colons français, espagnols, allemands et irlandais.

Pour tuer le temps, les esclaves ont commencé à interpréter ces genres musicaux à leur manière en utilisant des instruments de fortune à base de tonneau ou encore de boîte à fromage. Dès lors, leur folklore vocal a été accompagné d’une base musicale pour donner naissance au « ragtime ».

C’est grâce au « Ragtime » qu’un premier orchestre noir utilisant d’instruments bricolés s’est fait connaître à savoir les Spasm bands. Ces derniers ont connu un grand succès dans le quartier de Storyville, alors quartier réservé aux noirs de la Nouvelle-Orléans.

Autour d’eux se sont produits d’autres fanfares d’esclaves noires qui animaient aussi les évènements organisés dans le quartier.

Avec un succès toujours grandissant, les Spasm Band ont réussi à jouer dans des dancings et des saloons de La Nouvelle-Orléans. C’est dans ce premier groupe que les premiers grands noms du jazz ont percé à savoir Buddy Bolden, trompettiste et Freddy Keppard, cornettiste.

Du ragtime au Jazz

Le terme « Jazz » n’est apparu qu’en 1915. Certains disent qu’il est issu du verbe français « jaser » tandis que d’autres pensent qu’il est issu du terme « Jazz-Belles ». Il s’agirait d’une déformation que les noirs ont utilisée pour « Jezebel », mot qui désigne les prostituées de la Nouvelle-Orléans. Quoi qu’il en soit, ce terme ne fut usité officiellement qu’à partir des années 20.

Jazz

Fin de la Nouvelle-Orléans

Même si les esclaves noirs dans toute l’Amérique du Nord ont joué, à leur manière, ce qui deviendra le jazz, c’est la Nouvelle-Orléans qui l’a vraiment vu naître et se développer. Elle est d’ailleurs considérée comme le berceau du jazz.

En 1917, le quartier de Storyville fut fermé par le gouvernement poussant la grande majorité des musiciens qui s’y sont développés à partir. La majorité d’entre eux ont atterri à Chicago, emportant avec eux leur style musical baptisé « style Nouvelle-Orléans » dans leur nouvelle ville d’accueil.

A cette époque, Chicago abritait beaucoup de cabarets du coup ils n’ont pas eu de mal à trouver de nouvelles scènes pour se produire. Même si on ne parlait pas encore officiellement de Jazz, le « style Nouvelle-Orléans » affichait divers genres de musique allant du negro spiritual (gospel) au ragtime sans oublier le blues.

A partir de 1924, des musiciens blancs ont commencé à s’intéresser au « style Nouvelle-Orléans » le reprenant à leur manière pour donner naissance au « style Chicago ». Jusqu’en 1930, les deux styles ont continué à se développer pour finalement tomber dans l’oubli.

Il faudra attendre 1938 pour qu’un dénommé Hugues Panassié le relance à nouveau entraînant le mouvement Revival dont les reconstitutions sont aujourd’hui encore appelées sous le terme « Dixieland ».

Le développement du Jazz

Les premiers musiciens de Jazz étaient tous noirs et se sont fait connaître à travers les petites fanfares. Des tonneaux et boîtes de fromage, leurs instruments ont évolué au fil des ans, laissant place aux cuivres, à la batterie et aux instruments à anches.

Quand la guerre civile prit fin, d’autres instruments furent leur entrée et d’autres jazz bands se sont formés.

Plus tard, alors même que cette musique avait une origine populaire, de grands musiciens de formation classique s’y sont intéressés dont Scott Joplin ou encore Lorenzo Tio. Peu à peu, les musiciens blancs et de couleur ont commencé à former des groupes. Une chose à laquelle les lois Jim Crow ont mis un terme dans les années 1980 puisqu’un nouveau durcissement a interdit aux musiciens de couleur d’adhérer dans des groupes de musiciens blancs.

Malgré cela, ils ont continué à jouer d’où la formation de nombreux fanfares et orchestres noirs.

Peu avant la première guerre, une certaine libération des coutumes a permis aux deux cultures de se mélanger à nouveau. En effet, à partir de cette période, les salles de danse et cabarets ont commencé à ouvrir leurs portes aux musiciens noirs. Leur musique a donné naissance à des formes de danse, le shimmy et le cakewalk, que le public blanc a également commencé à adopter.

Il faut souligner qu’à cette époque, on ne parlait pas vraiment de jazz, mais plutôt d’un rythme qui s’en rapproche. Voyant ce nouvel engouement, le compositeur Irving Berlin commença néanmoins à composer de nouveaux morceaux et c’est d’ailleurs grâce à l’un de ses morceaux que finalement le jazz connut un grand succès international.

Soulignons qu’autour du jazz, de nombreux styles musicaux se sont développés comme le Bebop, le hard bop, le Free funk, …

découvrez l’histoire du Jazz

Du Jazz au Swing

Alors que le Jazz battait son plein dans les cabarets, une petite partie a réussi à sortir de ces lieux pour donner naissance au Swing. Il s’agit de sa variante la plus populaire. De 1938 jusqu’à 1944, le Swing était devenu une musique synonyme de joie de vivre et d’autres changements sont survenus.

Petit à petit, les musiciens délaissèrent le style Nouvelle-Orléans pour s’orienter vers un rythme à quatre temps.

Les grands noms du Jazz

On ne pourrait parler des origines du Jazz sans évoquer le grand Louis Armstrong considéré comme le plus talentueux jazzman de la Nouvelle-Orléans. On doit également citer :

  • King Oliver qui a été à la tête du plus grand orchestre noir en 1923, le Créole Jazz Band
  • Duke Ellington qui était également rattaché à un grand orchestre
  • Count Basie qui s’est fait un grand succès en matière de jazz swing
  • Coleman Hawkins
  • Lester Young
  • Benny Carter
  • Johnny Hodges
  • Art Tatum
  • Fats Waller
  • Artie Shaw, …

Et bien d’autres encore dont le grand Ray Charles. Il faut aussi savoir que le jazz n’aurait pu se développer sans les talentueuses chanteuses Billie Holiday et Ella Fitzgerald.

Découvrez tous les artistes.

Related Posts

  • 48
    Célébrée tous les 21 juin dans une centaine de pays à travers le monde, la Fête de la Musique est un évènement créé pour la première fois en 1976 en France. Aujourd’hui, plus de 100 pays se joignent à la Métropole pour la célébrer, chacun à leur manière, dans leur…
    Tags: musique, l, d, a, ont, se, qu
  • 46
    Mo’Kalamity est une chanteuse française de reggae. Elle est née au Cap-Vert et l’a quitté à l’âge de six ans pour venir vivre en France. Passionnée de musique depuis son plus jeune âge, elle grandit dans un univers musical éclectique. Elle découvre, en parallèle, le reggae et la musique soul,…
    Tags: a, l, qu, se, s, ont, d, musique
  • 40
    C’est bien en Jamaïque que le reggae a vu le jour avant d’être popularisé par Bob Marley. L’histoire ne s’arrête toutefois pas là, car différentes chronologies restent et doivent rester pour les jeunes générations. Ce qu’il faut savoir Les producteurs et musiciens des Caraïbes se sont inspirés du rhythm and…
    Tags: a, l, d, ont, se, musique, naissance
  • 36
    Le reggae est indissociable de la religion Rasta puisque ce genre de musique en est issu. C’est aussi grâce à lui que la Jamaïque s’est démarquée sur la scène internationale. Zoom sur cette religion et ses principes généraux. Les préceptes En Jamaïque et partout dans le monde, les Rastas sont…
    Tags: l, qu, d, ont, s, se
  • 35
    Sous ce pseudonyme de félin se cache un grand homme aux textes aussi doux que des plumes. Chaton est un chanteur-compositeur qui a su s’imposer au-devant de la scène musicale. C’est dans la branche du reggae qu’il a décidé de s’orienter, une vocation qu’il a depuis ses 13 ans. Petit…
    Tags: a, d, l, qu, se, s

Laisser un commentaire

Comment
Nom*
Mail*
Site*