Rien ne sert de courir, il faut partir à point » dit le proverbe; en effet la technique du didgeridoo ne s’acquiert pas en quelques « coups » de souffle….

Il faut du temps, de la patience et surtout un maximum d’inspiration et d’imagination, le reste vient ensuite…

Voici quelques conseils, que je vais sommairement aborder, pour ceux que le didgeridoo interesse:

Sachez que ces appellations sont dans un ordre spécifique et que commencer à s’entrainer à la respiration circulaire s’avère des plus dur. En revanche après quelques mois de pratique, elle vient toute seule !

…Les techniques de base au didgeridoo…

 

De 3 à 10 minutes suffiront pour l’atteindre, il suffit pour cela :

  • -La posture: debout ou assis, dos droit de manière à laisser libre de mouvements de votre ventre
  • -De se concentrer (arrêter de rigoler pour chaque « prout » sorti).
  • -Ne soufflez pas !! En effet, c’est l’une des erreurs à éviter.
  • -Essayer de faire vibrer vos lèvres . La justesse de votre jeu dépend essentiellement de leur souplesse.
  • -Maintenant que vous êtes pret prenez votre instrument, une main posée près de l’embouchure sans pour autant gêner la position de vos lèvres, la deuxième en contrebas du didgeridoo pour l’équilibre de celui-çi.
  • -Essayer la position de coté . A ce qu’il parait c’est plus facile pour commencer.

-3 possibilités:

  • Premierement, si vous n’avez sorti aucun son c’est que vous ne faites pas vibrer assez vos lèvres.
  • Deuxièmement, vous sortez un bruit ressemblant à s’y meprendre à un « prout », pas de soucis c’est déjà un très bon début ! Essayez d’intensifier la tension dans vos lèvres en d’autres termes resserez-les un peu.
  • Dernière possibité, vous sortez un son d’un ton aigu, alors desserez vos lèvres. En faisant varier la souplesse de ces dernières vous allez tomber sur LE son didgeridoo…

-Courage. Si vous arrivez à passer la première condition alors tôt au tard vous y arriverez, un petit conseil pratique arreté de prendre de grandes respirations cela vous évitera une syncope !

 

 

…Le jeu de base au didgeridoo…

 

Maintenant que vous avez sorti ce fameux son vous avez la possibilité de le faire varier.

Voici une liste non exhaustive des possibilités:

  • -Le son « OU » le premier que vous détenez.

Pour les autres, pensez à la lettre correspondante et articulez le mieux possible…

  • -Le son « I »
  • -Le son « A »
  • -Le son « E »
  • -Le son « O »
  • -Quant aux cris!!! criez dans l’instrument simplement. Ils peuvent provenir des lèvres, de la gorge, du larynx ou du ventre.

C’est intérressant de jumeler un cri avec une vocalisation (son rauque avec la gorge ) par exemple.

 

Revenir en haut

…La respiration circulaire au didgeridoo…

 

Premièrement notre visage est composé d’environ 250 muscles et généralement le non joueur n’en utilise qu’environ 150 !! C’est pour cela que rien ne sert d’apprendre la respiration circulaire tout de suite il faut donc de l’entrainement…

  • -Je vous rassure : ce n’est pas possible d’inspirer par le nez et émettre de la même façon votre son…

-3 étapes :

  • produire un son en dégonflant ses joues (en voilà des muscles qui n’ont pas l’habitude de travailler!)
  • inspirer par le nez
  • il ne vous reste plus qu’à enchainer les deux. Pour cela, un petit mouvement de la langue vers votre glotte suffira à terminer ce mouvement.
  • -Le plus simple reste encore de s’entrainer au moyen d’une paille et d’un verre d’eau. Essayez d’obtenir toujours des bulles. L’orifice étant plus petit, cela facilite l’apprentissage de cette technique.
  • -Certain joueur utilise dans leur jeu, la double voire la triple respiration. C’est à dire le fait d’agrémenter son rythme avec des sons graves en respirant rapidement par le nez et tout ça en dégonflant une seule fois les joues.

…Bonnes Vibes…

Pour tous conseils supplémentaires regarder
les messages sur le forum dans la catégorie didgeridoo

Laisser un commentaire

Comment
Nom*
Mail*
Site*