Le reggae a une structure rythmique très marquée apportée par trois instruments musicaux principaux à savoir la guitare rythmique, la batterie et la basse. A ces trois peuvent être rajoutés d’autres instruments selon la variante que l’on veut obtenir.

La structure de base

Dans la structure du reggae :

  • la guitare rythmique a pour rôle d’accentuer le second et le quatrième temps soit par une croche soit par deux doubles croches
  • la batterie s’attaque au troisième temps en l’accentuant par un coup de caisse claire et de grosse caisse synchronisés
  • la basse joue le rôle de pilier central puisque garantit le fondement mélodique du rythme

Les caractéristiques du reggae

Selon les cas, le reggae peut afficher les caractéristiques suivantes :

  • un coup de caisse claire au niveau du 3e temps : on parle alors de one drop
  • un contretemps (ou skank) qui se définit par un accord plaqué donné par le clavier ou la guitare rythmique : cette caractéristique est propre au reggae et c’est ce qui lui permet d’avoir une accentuation au niveau du second et du quatrième temps
  • un rythme à quatre temps souligné par une accentuation de la basse laquelle réalise des petits riffs d’une mesure et par une accentuation de la batterie sur les temps faibles

Reggae : quels instruments entrent dans sa composition ?

Les instruments principaux

D’une manière générale, les principaux instruments qui composent le reggae sont :

  • la guitare rythmique qui est obligatoirement électrique (sauf dans de rares cas)
  • la guitare basse qui donne des basses électriques et plus mélodieuses que chez le ska. Elle utilise ici des fréquences plus basses pour obtenir un effet plus lourd au niveau du riddim
  • la guitare lead  ou guitare principale : dans le reggae, son son se traduit par un court motif d’une même note répétée très rapidement joué cordes étouffées
  • l’orgue : on l’utilise surtout pour le fameux shuffle, une technique empruntée au vieux R’n’B et qui remplace le beat guitare (skank) du ska. Dans le reggae, il donne l’impression d’un tempo plus accéléré et d’une dynamique plus rythmée. Cet instrument peut également accompagner le skank au niveau du 2e et 4e temps pour obtenir une intro plus mélodieuse
  • les cuivres : ils sont absents dans le rocksteady, mais dominent dans le ska et retrouvent leur place dans le reggae. Les cuivres ont été utilisés, dans les années 70, là où on entend aujourd’hui l’orgue c’est-à-dire au niveau de l’intro et du refrain

Les instruments occasionnels

A part ces instruments de base, certains groupes y rajoutent parfois :

  • du charleston à raison de coups vifs et saccadés : cette technique a été inventée par Sly Dunbar et est surtout apparue entre 1975 à 1980
  • le nouveau style de batterie à l’origine du rub-a-dub ou early dancehall : ce style est apparu en 1981 et est encore utilisé de nos jours
  • le clavier ou le synthétiseur : ils ont surtout été utilisés dans les années 80 afin de remplacer d’autres sons ou d’ajouter du rythme. Le plus souvent, ils remplacent le son du piano ou de l’orgue
  • les tambours : dans le reggae, cet instrument est surtout battu sur 3 avec la grosse caisse et la caisse claire battues ensemble

Laisser un commentaire

Comment
Nom*
Mail*
Site*