Dépenses quotidiennes : comment faire pour les réduire ?

Dépenses quotidiennes : comment faire pour les réduire ?

4.5/5 - (2 votes)

« Etre dans le rouge » ou « être à découvert » sont des expressions que nous connaissons tous si bien, surtout lorsque la fin du mois est proche. Pour certains, le salaire ne suffit pas à couvrir toutes les dépenses alors que pour d’autres, il est tellement juste qu’il devient impossible de mettre de l’argent de côté pour les imprévus. Pour ne plus vivre ces situations angoissantes, on vous donne quelques conseils pour réduire les dépenses du quotidien.

Comment se porte votre situation financière ?

Comment se porte votre situation financière ?

C’est la première question qu’il faut vous poser. Quel que soit le montant de votre salaire mensuel, vous devez partir de là pour mener une analyse financière globale. Le but est de déterminer votre reste à vivre et, éventuellement, votre taux d’endettement.

Le reste à vivre c’est la somme qui vous reste après avoir déduit toutes les charges fixes mensuelles de votre salaire. Si, par exemple, vous touchez un salaire de 2 500 euros et que vos dépenses fixes se chiffrent à 1 000 euros, votre reste à vivre est de 1 500 euros.

Une fois que vous obtenez ce chiffre, vous pouvez déterminer le budget quotidien ou hebdomadaire qui vous reste en divisant le reste à vivre par le nombre de jours ou de semaines restant avant la prochaine paie. Pour connaître le budget par jour, il faut le diviser par 30 tandis que pour connaître le budget hebdomadaire, il faut le diviser par 4.5.

A quoi sert le taux d’endettement dans ce cas ? Généralement, ce taux ne doit pas dépasser les 33 %. Il vous permet de savoir s’il vous est possible de demander un crédit et de le rembourser par la suite sans vous mettre en danger du point de vue financier. Notez que les établissements bancaires vont aussi faire ce calcul et même, chercher à savoir votre reste à vivre pour valider ou non votre demande.

Pour déterminer le taux d’endettement, la formule à adopter est : (charges fixes/ensemble des ressources) x 100. Si on reprend l’exemple ci-dessus, le taux d’endettement sera  de (1000/2500) x 100 = 40 %. Cela va-t-il encourager les banques à vous octroyer un crédit ? Pas forcément, puisqu’elles vont d’abord savoir si vous êtes capable de rembourser ce nouvel emprunt. Voilà pourquoi elles vont s’intéresser à votre reste à vivre. Si ce dernier reste assez confortable, le crédit peut vous êtres attribué, mais globalement, les chances sont minces.

Si vous êtes célibataire et que vous touchez un salaire de 2 500 euros avec un reste à vivre de 1 500 euros, la banque peut estimer que vous avez une bonne capacité de remboursement. Par contre, si le ménage se compose des deux parents et de trois enfants à charge (5 personnes en tout), le reste à vivre de 1 500 euros sera jugé insuffisant pour qu’en plus, il ait à payer un nouveau crédit.

En savoir plus sur l’argent au sein du couple

Bref, cette analyse va vous aider à vous projeter dans l’avenir et à faire des projets. Ceci nous emmène à la deuxième question à se poser.

Quels sont vos projets d’avenir ou vos objectifs ?

La majorité d’entre nous se contente de vivre au jour le jour ce qui explique une absence totale d’épargne à la fin du mois. Il faut cesser de vivre ainsi et de se fixer des objectifs pour ne plus se retrouver à découvert. Cela permet aussi d’avoir une bonne raison pour sortir de son lit tous les matins et de bien travailler. Essayez toujours d’avoir des objectifs motivants comme :

  • Pouvoir partir en vacances ;
  • Pouvoir acheter une nouvelle voiture ;
  • Préparer une retraite …

Si votre budget est vraiment juste, les objectifs peuvent être moins ambitieux comme s’offrir une nouvelle paire de chaussures ou même inviter sa famille au restaurant. L’important c’est qu’ils vous motivent à travailler tous les jours et à tenir vos engagements.

Découvrez quelques destinations de vacances :

Comment faire pour mettre de l’argent de côté ?

Quel que soit le montant de votre salaire, vous devez toujours essayer de mettre de l’argent de côté tous les mois. La règle à adopter est celle des 50/20/30 c’est-à-dire que sur votre salaire mensuel :

  • 50 % doivent être utilisés pour les dépenses inévitables ;
  • 20 % doivent être consacrés à l’épargne ;
  • 30 % doivent couvrir les loisirs.

Malheureusement, cette règle n’est pas toujours applicable surtout lorsque le ménage se compose de plusieurs personnes. Rares sont ceux qui peuvent utiliser 30 % du budget pour les loisirs ou même épargner les 20 % du salaire mensuel.

Pour ne pas vous décourager, on vous propose alors une alternative plus réaliste qui prévoit une épargne de 5 à 10 % par mois. Vous pouvez planifier un virement automatique vers un compte épargne pour ne pas être tenté d’y toucher. Si cela n’est toujours pas envisageable, ajoutez-les au reste à vivre.

Comment réduire ses dépenses au minimum ?

Comment réduire ses dépenses au minimum ?

Une seule solution : halte aux dépenses superflues.

Ne vous hâtez pas de dire que vous n’en avez pas et prenez d’abord le temps de décortiquer toutes les charges fixes que vous payez tous les mois. Parmi les points à bien revoir, on peut citer :

  • Les différents contrats que vous avez souscrits : factures mensuelles, téléphonie et box internet, banques et assurances …

Ce sont les principaux postes de dépenses à la maison donc les revoir est essentiel pour espérer réduire ses dépenses.

En ce qui concerne l’électricité, l’eau et le gaz, il faut penser mensualisation. Un paiement mensuel vous permet de déterminer vos réelles consommations et de lisser votre budget. Cela vous évite aussi les mauvaises surprises à la fin de l’année.

Pour les contrats vous liant aux banques et aux compagnies d’assurance, relisez les petites lignes pour voir s’il est possible de renégocier les tarifs. Assurez-vous également de ne pas avoir de doublons dans les garanties proposées, d’une part, par votre carte bancaire et d’autre part, par vos assurances. Il est effectivement courant que certaines garanties soient déjà incluses dans celle de la carte bancaire donc inutile de les souscrire à nouveau. Pour vos contrats d’assurance, ne retenez que les garanties dont vous avez réellement besoin pour réduire leurs coûts.

Autant que possible, essayez de regrouper vos achats pour réduire vos factures. Divers sites proposent ce genre de service.

  • Les abonnements :

Vous avez souscrit un abonnement à la salle de sport et pourtant vous n’y allez qu’une ou deux fois par mois ? Cela ne serait-il pas une dépense inutile ? Vous vous êtes abonné à un magazine et pourtant, vous n’avez même pas le temps de les lire ? Dépense inutile encore. Vous avez souscrit un abonnement pour une connexion illimitée alors que vous êtes absent presque toute la journée et vous endormez sitôt arrivé à la maison ? Qui va utiliser les gigas de data que vous payez ?

En gros, revoyez chaque abonnement souscrit et voyez comment vous l’utiliser. Le but n’est pas de couper tous les abonnements, mais seulement ceux qui ne vous sont d’aucune utilité. Vous pouvez également revoir les formules pour les adapter à vos réels besoins.

  • Les achats compulsifs :

Nous en avons tous. Cela peut aller d’une barre de chocolat à des chaussures hors de prix. Pour les éviter, établissez une liste de ce que vous devez vraiment acheter (comprenez : de ce dont vous avez réellement besoin) avant de sortir de la maison et maintenez-vous-en !

Si vous avez vraiment envie d’acheter une chose sans savoir s’il est vraiment utile, prenez quelques jours de réflexion pour y voir plus clair. Une période de 30 jours serait l’idéale.

Quels sont les bons gestes du quotidien qui permettent de mettre des sous de côté ?

Pour réduire ses dépenses, il n’y a pas de miracle. Il faut juste du bon sens et être responsable, ou mieux encore éco-responsable. Qu’est-ce que cela sous-entend ?

On réduit le gaspillage alimentaire

C’est un vrai fléau qui a même fait l’objet d’un documentaire, car bon nombre de ménages jettent des produits jamais entamés au bout d’un certain temps. La question est donc : pourquoi les avoir achetés ? Dans la majorité des cas, c’était des achats compulsifs et irréfléchis. Et qui dit « achat » dit argent. Autrement dit, en gaspillant de la nourriture, vous jetez de l’argent dans les poubelles. Pour éviter cela :

  • Apprenez à lire le DLC et le DDM :

DLC signifie Date Limite de Consommation. Sur les emballages, elle se traduit par « à consommer jusqu’au … ». Prenez-en compte et planifiez sa consommation avant la date indiquée, car au-delà, le produit ne sera plus bon.

DDM signifie date de Durabilité Minimale. Sur les emballages, elle se traduit par « à consommer de préférence avant le … ». Au-delà de la date indiquée, le produit pourra encore être consommé, mais il aura perdu une bonne partie de ses qualités. Avant de l’acheter, il est aussi conseillé de déjà prévoir quand allez-vous le consommer.

  • Faites vos courses avec le ventre plein :

Aussi bizarre que cela puisse vous paraître, le fait de faire ses courses lorsqu’on est bien rassasié évite de faire des achats impulsifs. En effet, lorsqu’on a le ventre vide, on a tellement faim qu’on va mettre dans le panier tout ce dont on aimerait manger : biscuits, chips, chocolats, glaces … Une fois à la maison, on se prépare un manger et après avoir mangé, on oublie tous les chips, biscuits, glaces et chocolats achetés. Savez-vous où ils vont finir plus tard ? Soit à la poubelle, soit dans votre poids. Dans les deux cas, il faut éviter cela.

  • Organisez bien vos stocks de provision :

Savez-vous que la règle FIFO (First In, First Out) peut aussi vous servir à la maison. On vous recommande même de l’adopter pour éviter que des produits moisissent au fond de vos placards. Par conséquent, essayez toujours d’utiliser les produits avec une date de péremption assez proche en premier. Cela est valable pour le contenu du garde-manger, du réfrigérateur, du congélateur …

Lire aussi – Comment limiter les stocks alimentaires dans la cuisine d’un restaurant ?

On adapte le chauffage à ses réels besoins

Le chauffage peut coûter très cher surtout en hiver. Pour en réduire le coût, réduisez votre température de chauffe habituelle de 1°C. N’oubliez pas qu’un degré de moins sur le thermostat équivaut à 7 % d’économies sur la facture. Il est donc mieux d’enfiler un léger pull et de payer moins cher que de se promener en débardeur à la maison pour payer plus cher.

En ce qui concerne votre consommation électrique globale, pensez aussi à réduire la température du lave-linge de 25 %, de débrancher les appareils non utilisés (la mise en veille des appareils fait quand même consommer de l’électricité) …

Découvrez des astuces pour réduire les frais de chauffage

On réduit les frais de déplacement

On vous l’accorde, vous ne pouvez pas vous passer de moyen de transport au quotidien, mais vous pouvez adopter des gestes à la fois écologiques et économiques. Pensez par exemple à :

  • Passer au vélo électrique: il permet de parcourir de longues distances sans que vous ayez à acheter du carburant. Seul le prix de départ peut représenter un frein, mais il existe des aides pour réduire l’investissement. Notez qu’il existe différents modèles de VAE dont des modèles cargo pour les familles.
  • Bien entretenir la voiture pour réduire les frais de réparation et les émissions de gaz à effet de serre.
  • Covoiturage quand cela est possible : le coût de carburant est réduit et l’impact sur l’environnement également.

On planifie les achats au bon moment

C’est une astuce à laquelle on ne pense que rarement et pourtant, il permet de faire de belles économies. Ainsi, à compter de maintenant, il faut :

  • Acheter des produits de saison et du terroir : cela réduit les frais de transport des produits et encourage le commerce local.
  • Attendre les périodes de soldes, les « Black Friday », les déstockages … pour acheter certains produits non urgents.
  • Prévoir certains achats en dehors de la période à forte demande : remplacer le système de chauffage ou planifier les travaux d’isolation thermique en été, partir en vacances en dehors des grandes vacances scolaires, acheter certaines fournitures scolaires de l’année prochaine durant l’année scolaire au lieu d’attendre la période d’avant la rentrée …

On compare les prix

Enfin, un geste qui peut paraître anodin : la comparaison des prix. De nos jours, il existe des applications pour établir cette analyse donc ne vous en privez pas. Evitez par contre de courir les grandes surfaces pour établir la comparaison, car ce sont les frais de transport qui vont exploser.

Related Posts

  • 76
    10 Astuces pour bien choisir les cadeaux de Noël pour les enfantsComme à chaque Noël, vous cogitez sûrement à propos du choix des cadeaux pour vos proches. En effet, ce n’est pas facile de trouver le présent idéal pour tout le monde, surtout pour les enfants. Ils tendent à hésiter entre plusieurs cadeaux ou parfois ils sont encore trop petits pour…
    Tags: vos, d, plus, l, acheter, n, ne, qu, vie, pratique
  • 76
    Comment réduire ses factures d’électricité et de gaz ?En moyenne, 9% des revenus annuels d’un ménage français sont attribués aux factures de gaz et d’électricité. Comme vous pouvez le constater dans les journaux et dans les actualités, la hausse du prix de l’énergie a un impact direct sur le pouvoir d’achat des ménages. De nombreux facteurs favorisent cette…
    Tags: d, vos, l, plus, vie, pratique
  • 72
    Livraison de petits déjeuners dans votre entreprise sur ParisPour la plupart des travailleurs, chaque matin est une course contre la montre. Entre préparer et déposer les enfants à l’école, subir les embouteillages et être obligé d’arriver à l’heure au travail pour les rendez-vous professionnels, les matinées sont bien rythmées. Si bien que le repas le plus important de…
    Tags: d, plus, l, vie, pratique
  • 71
    Comment choisir des vêtements pour homme ?En tant qu’homme, choisir des vêtements qui vous ressemblent est vraiment essentiel. En effet, même si vous ne le remarquez pas forcément, votre attitude et votre démarche changent clairement quand vous enfilez une tenue différente. En outre, en portant des vêtements pour hommes qui ne collent pas à votre style…
    Tags: l, d, plus, ne, qu, vos, vie, pratique
  • 67
    Zoom sur le commerce du CBD en France et en EuropeQuand on parle de CBD, certaines personnes sont réticentes, car on peut le confondre avec le THC. Il faut comprendre que le CBD vient de la plante de chanvre. En France, comme dans de nombreux pays européens, la culture de chanvre est légale, mais qu’en est-il de la commercialisation des…
    Tags: l, on, vie, pratique

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.